Le forum des passionnés du paquebot FRANCE / NORWAY
Inscrivez vous et devenez membres du forum s/s FRANCE / s/s NORWAY

suite et fin du"Colombie"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

suite et fin du"Colombie"

Message  dupontjl le Dim 21 Aoû 2011 - 19:56

Voilà nous avons déhaler du quai, tout de suite après avoir plier le pavillon français et hisser celui de grèce ,les autorités portuaires et l'échelle de coupée relevée , pas de remorqueurs ni a l'avant ,ni a l'arrière ! nou sommes restés coîts!!ébahis ! ,une personne,en place a l'avant pour effectuer la manoeuvre a la poupe, de même deux a la machine deux a la passerelle dont le pacha 2 en cuisine voila entout et pour tout l'équipage remplaçant au pont et a la machine !! au lieu de trois quatre a l'avant avec un officier ,pareil a l'arrière,en machine au moins un chef meccano, un ou deux lieutenants graisseurs chauffeurs etc par quarts d'autres matelots timoniers ,capitaine d'arme"le bosco" pompiers, le personnel en tout devait comprendre entre 150 a deux cent personnes pont et machine ,plus les 500 service hotel ,cuisiniers ,stewards deckmans, femme de chambre pour les 1ères, maitre'd'hotels, personnel pour le personnel... garçons d'offices de cuisine argentiers aide de cuisine ,boulangers, patissiers, cafetiers commis de cuisine et de souillarde (nettoyages des batteries de cuisine et ustensiles pas mal de monde naturellement le personnel classe cabine était moins nombreux (2ème) alors là en 3ème il en restait tout de même mais le service était réduit a sa plus simple expression !! couchettes superposées sur trois niveaux ,a table comme a la cantine et la tournée des iles caraïbes folklo je ne vous dit pas ,avec les marchandes de poules femmes qui enbarquaient pour faire du commerce avec les cages a poules comme bagages et les revendaient les galinacés ou en rachetaient d'autres un drôle de trafic ,très animé en créole et quand le ton montait et la chaleur des cabines sans air conditionné que de l'air pulsé et ventilateurs heureusement qu'aux antilles la mer est asez calme on pouvait ouvrir les hublots en permanence , mais des fois il fallait fermer ,la mer chahutait un peu ,et les renards étaient de sortie ( renard a bord n'était pas la petite bête qui tue les poules dans les clapiers, et pourtant il y en avait ) mais un renvoi de

régurgitation naturel lors de mal de mer .... je ne vous dit pas l'ambiance ,l'odeur dans des cabines surchauffées a vingt ou trente personnes mal aerées. repassons en méditerranée au revoir la bonne mère ,le friouil, la corse, la sardaigne et nous descendons alègrement a 12 noeuds faut pas forcer la vieille dame, en cuisine pas d'agitation excessive ,ou pas du tout , pour nourrir tout le monde le chef assis,les doigts pieds en éventails il était en sandalettes ou spartiates pour un grec c'est mieux, cigarettes avec son adjoint un verre peut être de retsiné ,tranquille décontracté un heure après toujours a peu près la même activité, c'était bon mais pas raffiné une bonne cantine , nous n'allions pas nous plaindre!!! , le stromboli avec sa petite fumerole permanente ,messine le détroit ensuite le péloponèse et le Pirée impressionnant aubout de quatres jours piano-piano de se retrouver dans une atmophère grouillante de bateaux plus ou moins rafistolés arrivants ,partants le monde grouillant sur les quais près a aborder le navire n'importe comment pour ne pas le rater ou avoir une place de choix on est pas encore en orient mais presque !. la compagnie grecque nous propose de nous rapatrier ,directement ou nous héberger a l'hotel en plein centre de Athènes pour quelques jours la tous a l'unanimité préférons visiter pour sûr , trois jours d'excursions, acropole ,couché de soleil au "cap sounion" tout compris ,sauf naturellement les moments passés a la plaka a danser et rire jusqu'a tard dans la nuit , chouette car tôt dans l'année,le tourisme déployé mais pas comme maintenant,pas tropchaud et harponnés par les rabatteurs des cabarets, nous étions en 64 naturellement avec "France" nous y sommes retournés là ce n'était plus la même chose. retour toujours par un bateau TYPALDOS LINES par le détroit de corinthe le canal étant s'y étroit que l'on aurait pas pu y glisser un raisin de...co....e et nous aurions sauter sur la rive a certains endroits , d'ailleurs il y avait un pénitencier ou les prisonniers se penchaient ou s'aidait mutuellement pour espérer atrtaper les cigarettes qu'ils nous réclamaient très dangereux au risque perdre la vie inconsciament telle la coque était proche au passage. la cap sur venise en remontant et séparation de la troupe ,mais maintenant le retour sur la france était a nos frais ,il ne faut exagérer !!!!.... j'espère que je ne me suis pas trop étendu, que je fut concis et non pas cir...... que cela vous a plu , tient il pleut !! FRANCE- MENT VÔTRE jl dupont

dupontjl
05
05

Masculin
Nombre de messages : 144
Age : 74
Localisation : maisons alfort 94700
Humeur : égale
Date d'inscription : 11/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum